Regroupement de mes speechs.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 WWE - Bray Wyatt vs Mister Kennedy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cédric.

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: WWE - Bray Wyatt vs Mister Kennedy   Mer 26 Juil - 12:47

L'écran est noir et c'est alors qu'on a une image qui s'affiche. C'est le discours de John Fitzgerald Kennedy sur la crise de Cuba, du 22 octobre 1962 qui s'affiche.



John Fitzgerald Kennedy. - Fidèle à sa promesse, le gouvernement a continué de surveiller de très près les préparatifs militaires soviétiques à Cuba. Au cours de la dernière semaine, nous avons eu des preuves incontestables de la construction de plusieurs bases de fusées dans cette île opprimée. Ces sites de lancement ne peuvent avoir qu'un but : la constitution d'un potentiel nucléaire dirigé contre l'hémisphère occidental.

En plein discours de Kennedy, une pause s'installe et on enttends la voix de Bray Wyatt qu'on reconnait bien.

Bray Wyatt. - I've been calles many names in the past ! Seducer, Accuser, Destroyer ! But you, you can call me Bray! Je t'ai observé, je t'ai observé pendant pas mal de temps. Je dois dire qu'il me tardais le jour de notre affrontement et ce jour est enfin arrivé. Quand je regarde cette télévision je vois un homme comme toi qui a voulu inspirer  les autres. Le président Kennedy et Mister Kennedy sont complétement opposés dans le sens ou Kennedy était en quelques sorte le porte parole des Etats Unis dans cette guerre contre l'URSS, tandis que Mister Kennedy lui aurait changé de veste et trahi ses fréres en tant de guerre car il a peur pour sa carrière dans le wrestling business.

John Fitzgerald Kennedy. - D'autres bases en cours d'achèvement paraissent destinées à recevoir des missiles à portée dite intermédiaire capables de parcourir largement le double de cette distance, donc d'atteindre la plupart de nos grandes villes de l'hémisphère occidental, du nord de la baie d'Hudson au Canada jusqu'à une ville aussi méridionale que Lima, au Pérou. En outre, des bombardiers à réaction, qui peuvent transporter des armes nucléaires, sont en voie d'assemblage à Cuba, tandis que l'on y prépare des bases aériennes adéquates.

Bray Wyatt. - Lors de sa carrière, Mister Kennedy a rejoint des clans uniquement pour éliminer la concurrence en face de lui. Ceci n'est qu'une preuve de faiblesse de sa part. Ou est le futur du catch professionnel aujourd'hui ? La réponse est simple et elle est la même à la question « Ou est le président Kennedy à l'heure actuelle ? La réponse est six pied sous terre ! L'homme qui a un jour prétendu étre le futur n'existe plus, ce qui reste de cet homme n'est qu'un fragment d'un homme brisé par le temps. Kennedy tu avais tout pour réussir dans le wrestling mais ta cupidité t'a fais échoué. Tu devrais t'estimer que ce soit ta cupidité qui t'ai fais chuté car sinon ça aurait été moi qui t'aurait fait chuté comme j'ai fais chuté l'homme qui parle actuellement pour la crise de Cuba ! Je contrôle la vie, les ténébres et les démons que j'ai envoyé à travers le temps. Je suis un Dieu !

John Fitzgerald Kennedy. - Cette transformation précipitée de Cuba en importante base stratégique, par suite de la présence de ces puissantes armes offensives à long rayon d'action et qui ont des effets de destruction massive, constitue une menace précise à la paix et à la sécurité de toutes les Amériques. Elles font délibérément fi, et d'une façon flagrante, du pacte de Rio de 1947, des traditions de cette nation et de cet hémisphère, de la résolution conjointe prise par le 87e congrès, de la charte des Nations unies et de mes propres mises en garde publiques aux Soviétiques les 4 et 13 septembre.

Bray Wyatt. - Il y a un fait qui vous rapproche en fin de compte Kennedy et toi, c'est le fait que tout les deux, la foule vous a pris pour des sauveurs dans vos combats. Mais le truc drole dans ce fait est que vous n'étes pas capable de vous sauver tout seul. Il y a plusieurs années, Kennedy est tombé dans son combat et j'étais là lors de sa chute. Lors de deuxième Smackdown, Mister Kennedy va tombé au sol lors de son combat et je serais là encore une fois. Au final pour moi tu n'est qu'une météorite qui était destiné à faire des dégats mais qui au final ne fais rien dans ce wrestling business et cela résume bien ta carrière.

John Fitzgerald Kennedy. - Cette action est également en contradiction avec les assurances réitérées données par les porte-paroles soviétiques, tant en public qu'en privé, selon lesquelles l'installation d'armements à Cuba ne revêtirait que le caractère défensif prévu à l'origine, et que l'Union soviétique n'a aucun besoin, ni aucun désir d'installer des missiles stratégiques sur le sol d'une autre nation.

Beau discours de Kennedy.



Bray Wyatt. - Ce Barbed Wire Match sera certainement ton dernier match et crois moi que je compte te détruire à tel point que plus personne ne se souviendra de toi. Les livres d'histoires se souviendront uniquement de la domination de Bray Wyatt, The Eater of Worlds dans cette fédération ! Il y a simplement une chose que je me dis quand même et qui est assez regrettable, Mister Kennedy aura préféré une vie insignifiante à une mort mémorable. Une belle mort est une récompense ! Cela concerne uniquement les mortels car je suis déjà mort !

John Fitzgerald Kennedy. - L'ampleur de cette entreprise prouve clairement qu'elle a été mise au point depuis plusieurs mois. Cependant, le mois dernier encore, à peine avais-je fait la distinction entre l'installation éventuelle de missiles terre-terre et l'existence de missiles anti-aériens défensifs, le gouvernement soviétique avait déclaré publiquement le 11 septembre que "l'armement et l'équipement militaire expédiés à Cuba sont exclusivement destinés à des fins défensives", que "l'Union soviétique n'a aucun besoin de transférer ses armes, en vue de représailles contre un pays, dans un pays comme Cuba par exemple", et que "l'Union soviétique dispose de fusées tellement puissantes, capables de porter ses ogives nucléaires, qu'il est absolument inutile de rechercher des bases de lancement en dehors du territoire soviétique". Cette déclaration était fausse.

Bray Wyatt. - Mister Kennedy rejoindra ce clan très fermé qui contient les personnes mortes dans un ring. Parmis eux, Owen Hart, je vais offrir en quelques sortes un cadeau à ce Mister Kennedy car en lui offrant la mort dans le ring, je vais lui offrir son statut de légende qu'il a toujours voulu depuis le début de sa carrière. Il n'a jamais pu l'atteindre et il l'atteindra avec mon aide, l'aide d'un Dieu ! Mister Kennedy, ce jour est le premier jour de ce qui restera de ta vie ! Dans ce match, je peux te garantir que du sang coulera et ce sang sera le tien. Je marcherais sur tes os brisés pour atteindre la place qui me revient de droit, mon trône !

John Fitzgerald Kennedy. - Jeudi dernier encore, alors que je disposais de preuves irréfutables de l'accélération de ce dispositif offensif, le ministre soviétique des Affaires étrangères, M. Gromyko, me déclarait dans mon bureau qu'il avait reçu instruction d'affirmer une fois de plus comme, disait-il, son gouvernement l'avait déjà fait, que l'aide soviétique à Cuba "n'avait pour seul but que de contribuer aux moyens de défense de Cuba", que "l'entraînement par des spécialistes soviétiques des nationaux cubains dans le maniement d'armements défensifs ne revêtait aucun caractère offensif ", et que "s'il en était autrement le gouvernement soviétique ne se serait jamais laissé entraîner à prêter une telle assistance". Cette déclaration était également fausse.

Bray Wyatt. - Tu me servira d'exemple pour montrer ce que le nouveau visage de la peur peut faire à ce qui croiseront ma route ! Lors du premier show, lorsque que j'ai détruit Jeff Hardy, ceci n'était qu'un échauffement, ce que je vais te faire sera de l'extermination totale ! Je sens la peur grandissante en toi Mister Kennedy et tu as raison d'avoir peur de moi car bientôt tu fera non seulement partis de la terre, mais tu fera aussi partis des lumières qui sont les ames que j'ai pris au cours de ma longue vie ! Ce sont les mèmes lumières qui apparaissent à chaque show ou je suis. Considére cela comme un deuxième cadeau que je te fais, car tu sera légendaire et tu aura accès à une forme d'immortalité grâce à moi !

John Fitzgerald Kennedy. - Ni les Etats-Unis d'Amérique ni la communauté mondiale des nations ne peuvent tolérer une duperie délibérée et des menaces offensives de la part d'une quelconque puissance, petite ou grande. Nous ne vivons plus dans un monde où seule la mise à feu d'armes constitue une provocation suffisante envers la sécurité d'une nation et constitue un péril maximum. Les armes nucléaires sont tellement destructrices, et les engins balistiques sont tellement rapides, que tout accroissement substantiel dans les moyens de les utiliser, ou que tout changement subit de leur emplacement peut parfaitement être considéré comme une menace précise à la paix.

On voit Kennedy sous un autre angle.



Bray Wyatt. - A la fin de notre match, je t'enverrais à ton dieu qui t'a mis sur mon chemin dans le but de m'empécher d'avancer car à chaque pas que je fais, c'est un pas de plus vers votre Dieu et votre dieu a peur de moi. Il a peur de moi, car il sais qu'il a aucun pouvoir et emprise sur moi. Je suis le mal incarné dans ce monde. J'ai fais un tas de mauvaises choses à de bonnes personnes et je m'en soucies guéres car pour moi il n'y a pas de paradis ni d'enfer. C'est moi qui va apporter l'enfer sur cette Terre ! Ce monde que votre Dieu a crée a une infection et c'est l'espéce humaine et je compte nettoyer l'infection du créateur.

John Fitzgerald Kennedy. - Durant plusieurs années, l'Union soviétique, de même que les Etats-Unis - conscients de ce fait - ont installé leurs armements nucléaires stratégiques avec grand soin, de façon à ne jamais mettre en danger le statu quo précaire qui garantissait que ces armements ne seraient pas utilisés autrement qu'en cas de provocation mettant notre vie en jeu. Nos propres missiles stratégiques n'ont jamais été transférés sur le sol d'aucune autre nation sous un voile de mystère et de tromperie, et notre histoire - contrairement à celle des Soviétiques depuis la Deuxième guerre mondiale - a bien prouvé que nous n'avons aucun désir de dominer ou de conquérir aucune autre nation ou d'imposer un système à son peuple. Il n'empêche que les citoyens américains se sont habitués à vivre quotidiennement sous la menace des missiles soviétiques installés sur le territoire de l'URSS ou bien embarqués à bord de sous-marins.

Bray Wyatt. - I'm Bray Wyatt, the New Face of Fear !

John Fitzgerald Kennedy. - Dans ce contexte les armes qui sont à Cuba ne font qu'aggraver un danger évident et actuel - bien qu'il faille prendre note du fait que les nations d'Amérique latine n'ont jamais jusqu'à présent été soumise à une menace nucléaire en puissance.

Bray Wyatt. - RUN !

C'est ainsi que la retransmission se termine. Rendez vous au prochain Smackdown.
Revenir en haut Aller en bas
 
WWE - Bray Wyatt vs Mister Kennedy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le défis de Bray Wyatt
» Une soirée comme une autre ( Bray Wyatt + Recap Nitro)
» 4-La libération du Rock (Abyss-Bray Wyatt)
» Bray Wyatt se ressource
» La nouvelle musique d'entrée de Bray Wyatt [NO FAKE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DIAMOND. :: Ma carrière E-Fed :: World Wrestling Entertainment (2016)-
Sauter vers: